menu-responsive
Accueil - Intelligence Stratégique : « Mettez-vous à ma place »

Intelligence Stratégique : « Mettez-vous à ma place »

Définition

L’IS (Intelligence Stratégique) est un système performant et innovant de gestion de l’information. L’implémentation de ce concept dans leur gestion permet aux entreprises de faire face à l’augmentation de la quantité d’informations qu’elles reçoivent (Veille stratégique), et qu’elles donnent sur elles-mêmes (Image de marque).

 

Le but de l’IS n’est pas de récolter des données au sens propre, mais d’aborder son business sous un autre angle et d’observer ses répercussions sur son activité.

 

 « Mettez-vous à ma place ».

Une phrase ô combien utilisée, mais si peu appliquée.

 

Très souvent les entreprises, avec l’âge et l’expérience, s’intéressent davantage à leurs performances et leurs processus internes, et moins à leurs marchés. Elles se déconnectent progressivement des attentes évolutives de leurs clients, fournisseurs, partenaires.

 

Le but de l’IS est de synthétiser, d’analyser et de comprendre les données récoltées, à l’extérieur : fournisseurs, environnement concurrentiel, et surtout clients. L’IS dans sa globalité est une démarche d’observation de l’environnement professionnel de l’entreprise.

 

 IS Game : Avoir un regard nouveau

Un « Intelligent Strategy Game » consiste en une simulation, un jeu de rôle dans lequel un ou plusieurs membres de l’entreprise se mettent dans la peau d’un acteur extérieur à l’entreprise. Les deux IS Game les plus courants sont : le Customer Game et le Challenger Game.

 Le Jeu du Client : Customer Game

Le Jeu du Client : ou Customer Game, consiste en une observation des services et produits que l’entreprise fournit à un client lambda. Ce type de jeu de rôle permet de voir la procédure standard et son adaptation à la vie réelle. En effet, chaque client étant unique, ses attentes et ses envies diffèrent. Cette immersion permet :

. D’observer une réaction par rapport à un élément inattendu ;

. D’avoir une vue extérieure de l’entreprise et de ses défauts (accueil, rapidité de réaction, aménagement des infrastructures, …) ;

. De comprendre la réaction du client par rapport au service proposé.

 

Le Jeu du Concurrent : Challenger Game

Le Jeu du Concurrent consiste cette fois-ci en une observation des services et produits proposés par le/les concurrent(s). On pense souvent connaitre ses concurrents alors que ceux-ci évoluent tout autant que nous.  Cette mise en situation permet d’aborder les produits concurrentiels sous un nouvel angle : Que recherche le client dans son produit ? Quels sont ses qualités ? Quels services proposent mes concurrents ?

Le but n’est pas de copier le concurrent, ni de dégrader son travail, mais de connaitre ses propres points fort afin de pouvoir les exploiter de manière plus efficiente. Connaitre ses forces par rapport à l’extérieur, identifier sa véritable proposition de valeur par rapport à la demande.

 

La Carte d’Empathie

Cet outil permet de poser sur un seul document l’information que l’on a, ou que l’on croit connaitre concernant une cible, un prospect potentiel. Cette cartographie permet de se mettre dans la peau d’un potentiel client et de mettre par écrit ses besoins et non la manière dont il les formule. Cette carte permet également de mieux communiquer avec la cible, et donc de la convaincre. Elle aide à identifier ce que l’on sait, ce que l’on ne sait pas encore sur la cible et les questions que l’on souhaite poser à cette cible. C’est un outil CRM dont l’évolution suit celle de l’entreprise, de ses attentes et du type de prospect que l’on veut approcher.

L’Analyse PESTEL

Le but de l’analyse PESTEL est d’explorer de manière exhaustive l’environnement dans lequel l’entreprise évolue. Cette analyse se développe sur six critères et permet de diriger ses recherches en fonction des contraintes, des menaces et des opportunités présentes dans l’environnement de l’entreprise. Ces critères sont :

     . Politique

     . Économique

     . Sociologique

     . Technologique

     . Écologique

     . Légal

 

 

Business Model Canevas

Il ne faut pas confondre le « Business Model » avec le « Business Plan », qui viendra plus tard et qui expliquera la mise en œuvre opérationnelle et stratégique du « Business Model ».

Cet outil invite l’entreprise à réfléchir à son « Core Business » au moyen de neuf éléments constitutifs du projet d’entreprise : les clients, les canaux de communication, les activités principales, les ressources clés, les partenaires clés, la structure de coût et la structure de revenu.

Ce modèle, permet de synthétiser une vue d’ensemble de l’écosystème dans lequel l’entreprise évolue, avec ses lacunes et incohérences.

Cette méthode aide à verbaliser et visualiser un projet afin de s’assurer de sa cohérence pour ensuite le « vendre » à ses partenaires (fournisseurs, banquiers…).

 

 

 

En conclusion, l’IS n’est pas une analyse quantitative de vos projets, votre entreprise, mais qualitative. Apprendre à observer l’environnement dans lequel son entreprise évolue sous un autre angle permet de connaitre ses forces et ses faiblesses. N’oubliez pas, comme le demande vos clients : « mettez-vous à ma place ».