Optimisation de vos outils de gestion : réinventer le process de votre entreprise

 

La crise que nous traversons et qui risque de durer jusqu’à l’été, pousse les entreprises à se réinventer pour assurer une continuité dans leur activité.

Le télétravail, jusqu’à présent « anecdotique » et réservé aux entreprises parfaitement équipées à cet effet, est devenu une norme qui se généralise actuellement sous la contrainte.  

En effet, du jour au lendemain, la grande majorité des salariés s’est mise au télétravail à marche forcée. Cette transition impose des modifications à chaque niveau de l’organisation en ce compris dans ses outils de gestion et d’accès à l’information.

La transition digitale était jusqu’alors souvent catégorisée dans les investissements (en temps et en argent) entre « pas toujours utile » pour les employeurs et « une machine à gaz » du point de vue des employés, mais en aucun cas une nécessité d’y plonger maintenant. Souvent le tableur bien connu ou l’agenda de la même suite faisaient le job !

La distanciation forcée change la donne, cette digitalisation est devenue un standard nécessaire pour le chef d’entreprise qui souhaite maintenir ses forces en ordre de marche et se préparer à l’optimisation digitale des prochaines années, boostée par la crise sanitaire

A présent que nous sommes techniquement au point et forcés par la situation pandémique à adapter nos modes de collaboration, il est temps de faire le pas de la digitalisation.

 

Ce début d’année 2021 est donc l’occasion d’implanter ou d’améliorer vos logiciels de gestion.

 

Comment choisir ses armes structurelles ?

 

 

Outre les avantages non négligeables de ces nouveaux modes de travail (productivité, absentéisme réduit, accès permanent et instantané à un certain nombre d’informations, …), le changement d’organisation, a bouleversé les habitudes de travail et les bouleversent encore. L’organisation de l’entreprise est à revoir constamment, à améliorer et peaufiner.

ERP, CRM, WMS, TMS, tous sont utiles, selon l’activité de votre entreprise, mais chaque entreprise n’a pas besoin des mêmes logiciels ni de toutes les fonctionnalités proposées. Comment comparer les différents logiciels disponibles sur le marché quand celui-ci est en constante évolution ? Comment être sûr que votre investissement ne sera pas éphémère à l’instar d’un certain nombre de ces entreprises digitales apparues et disparues instantanément ?

Les étapes pour choisir et implémenter un logiciel optimal à chaque tâche sont tellement complexes que, lorsqu’un logiciel est actif dans l’entreprise, on ne prévoit en général plus de modifications.

La technologie évolue pourtant tellement vite que, rapidement, vos logiciels deviennent obsolètes.

Cette rapidité d’obsolescence n’est pas perceptible dans le cadre commun de votre activité. Et lorsqu’on le découvre, il est généralement trop tard pour rattraper le décalage technologique.

 

 

Think different and act !

 

 

Comment palier à ce décalage, si ce n’est via une veille technologique assurément utile mais fastidieuse, chronophage et nécessitant une longue formation à l’utilisation et des interventions humaines constantes ? 

Souvent accaparés par leurs propres activités, pas toujours à l’aise en IT, mais maîtrisant bien les besoins de leurs collaborateurs, les entrepreneurs font régulièrement appel à des sociétés de conseil en management pour réaliser un audit qui leur permet d’identifier les besoins actuels et à venir de l’entreprise et d’avoir un regard neuf et objectif sur les besoins réels en matière de logiciels de gestion.

Ouvrez le domaine des possibles en étalant vos process sur la table, triez, jetez les superflus et optimisez ceux qui sont réellement utiles en les digitalisant ou en augmentant le taux d’utilisation de vos logiciels existants.

L’auditeur pose les bonnes questions sans distorsions quelconques, il questionne, interroge, décèle et rassemble autour d’un projet qui facilitera le travail quotidien des équipes tout en les impliquant dans la démarche en augmentera l’adhésion.

 

La période actuelle est propice à la remise en question de ces outils de gestion. Pourquoi ne pas faire un nettoyage de printemps pour redémarrer l’entreprise avec des moyens performants et optimisés ?

Retour au blog