Management 2020, management collaboratif ?

 

 

 

Quel est le degré d’autonomie octroyé à vos salariés dans la prise de décisions ?

 

 

Et si la motivation, l’engagement et la créativité de ceux-ci étaient étroitement liés à votre réponse…

 

Nous sommes en 2020, année ô combien particulière où la bonne volonté de tous est indispensable pour maintenir en vie l’activité économique ou du moins celle des secteurs à qui on laisse une chance de s’en sortir.

Se réinventer, aller chercher de nouveaux marchés, offrir de nouveaux services font partie des plans d’action des entreprises qui tiennent le choc. Pour ce faire, elles ne peuvent compter que sur la mobilisation, la motivation et la créativité de l’ensemble des travailleurs à tous les niveaux de l’organisation.

Mais encore faut-il que cette mobilisation et cette motivation aient été présentes AVANT la crise COVID pour que malgré ce contexte anxiogène, la créativité ait une petite chance d’être au rendez-vous lorsque l’organisation entière de l’entreprise est chamboulée.management collaboratif

Vos chances sont plus grandes si en tant que dirigeant d’entreprise vous avez fait le choix d’un management de type participatif, inclusif, collaboratif… les termes sont nombreux pour désigner ce management dont les piliers sont :

  • Donner du sens au travail ;
  • Accorder de la confiance et par conséquent de l’autonomie ;
  • Créer un environnement favorable au développement personnel de chacun.

Cela signifie également que les managers ont été choisis et sont principalement évalués sur base de leurs aptitudes managériales plutôt que sur leurs « bons chiffres » et qu’ils ont pour mission de faire grandir les membres de l’équipe plutôt que de les contrôler.

Ce qui compte dans ce type d’organisation, ce n’est pas tant la performance individuelle ou celle d’un département mais bel et bien d’avancer dans la même direction en phase avec la vision de l’entreprise.

Dans ces conditions, les salariés se sentent valorisés et en confiance, ils savent que leur employeur se préoccupe réellement de leur bien-être, de la qualité de vie au travail, de l’esprit de groupe.

Ils seront dès lors prêts à retrousser leurs manches et se creuser la tête pour trouver de nouvelles idées et les partager afin que le bateau ne coule pas, parce qu’ils sont profondément engagés et impliqués.

Si en revanche, votre entreprise repose sur un style de management plus directif et très hiérarchisé où chacun attend les instructions de son N+1 pour agir, il sera plus compliqué de profiter de l’intelligence collective et faire jaillir la créativité. Les managers seront tous absorbés à la tâche de contrôle rendue plus difficile par le télétravail.

Cette crise sera peut-être l’occasion pour certains dirigeants de reconnaître et de prendre pleinement conscience que leurs employés sont effectivement la principale source de création de valeur de leur entreprise.

S’il y a une réelle volonté de changement de la part d’un dirigeant, il n’est jamais trop tard pour se tourner vers un autre style de management plus inclusif et collaboratif. Cette démarche est longue et demande beaucoup de persévérance, mais si elle se généralise, le nombre d’employés réellement épanouis, impliqués et motivés pourrait grimper dans les prochaines années.

En effet, un courant collaboratif a fait timidement son entrée mais il est appelé à grandir car outre le fait que la digitalisation entraîne une organisation de travail plus collaborative, les nouvelles générations, celles des managers de demain, n’acceptent plus le management hiérarchique et autoritaire connu par leurs parents.

Retour au blog